Nouvelles

VERS UNE NOUVELLE POLITIQUE DE RECHERCHE ET D’INNOVATION AU LESOTHO

Résultats de la mission de 6 mois menée par des experts internationaux de haut niveau dans le cadre du mécanisme de soutien aux politiques (MSP) du Programme de Recherche et d’Innovation (R&I) de l’OEACP, le rapport d’évaluation du pays et le rapport de recommandations politiques aideront le pays à développer une nouvelle politique efficace de recherche et d’innovation (R&I).

 

Les deux rapports contribueront à dynamiser le système national de R&I pour un meilleur impact sur la société et le développement durable.

Le rapport d’évaluation du pays a fourni des informations essentielles sur le système national de R&I, ses besoins, ses défis et ses développements récents. Élaboré par deux experts indépendants, il a mis en évidence, entre autres, un très faible niveau d’investissements dans la R&D (seulement 0,05 % du PIB), une exploitation limitée des résultats de la recherche en raison d’une faible collaboration entre le monde universitaire et les entreprises et des efforts fragmentés pour soutenir les start-ups. Mais le rapport souligne également que le gouvernement s’efforce de renforcer la structure de gouvernance et que le jeune âge de la population pourrait jouer un rôle important dans le renforcement de la capacité de recherche.

Sur la base de cette analyse complète du système de R&I du Lesotho, des informations recueillies lors d’une phase de terrain avec un large éventail d’acteurs de la R&I, et de discussions plus approfondies avec l’équipe nationale et l’unité d’assistance technique du mécanisme de soutien aux politiques (MSP), le panel de quatre experts internationaux a formulé des recommandations dans un rapport de recommandations politiques (RRP), avec des conseils répartis sur le court, moyen et long terme.

La création d’une agence pour la recherche et l’innovation est une priorité pour mener la R&I dans le pays, gérer le fonds de R&I, renforcer la capacité de recherche et mettre les innovations sur le marché.

Les recommandations à moyen terme s’articulent ensuite autour de trois axes principaux :

– améliorer la qualité, la pertinence et l’inclusivité de l’enseignement supérieur et de l’EFTP, pour mieux répondre aux besoins socio-économiques, culturels et de développement du Lesotho;

– donner la priorité aux investissements dans la R&I collaborative, en renforçant la coopération entre le gouvernement, les universités, l’industrie et la société, et en mobilisant les systèmes de connaissances autochtones (IKS) et les innovations communautaires ;

– créer un environnement plus propice à l’innovation (par des incitations, des mesures fiscales, des pôles d’innovation, une plateforme de données ouvertes, etc.)

À plus long terme, ils conseillent de soutenir activement l’adoption de technologies émergentes (dans l’agriculture, la santé, les TIC, la numérisation de la fabrication et l’économie verte) afin d’engager le pays sur la voie d’un développement à faible émission de carbone, économe en ressources, résilient au changement climatique et durable.

Dans le cadre d’un suivi rapide du service MSP, une politique nationale de R&I a été rédigée et sera soumise dans les prochains mois au Parlement pour approbation.

Le Lesotho est le premier pays à bénéficier du mécanisme innovant MSP, lancé en janvier 2021 par le programme de recherche et d’innovation de l’OEACP, et financé par l’Union européenne, afin de libérer le potentiel d’innovation des pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique en faveur d’un développement durable et inclusif.

 

Pour en savoir plus sur les faiblesses, les forces et les opportunités de l’écosystème de la R&I au Lesotho (en anglais) :

TÉLÉCHARGER LE RAPPORT D'EVALUATION DU PAYS

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur les recommandations visant à améliorer l’écosystème national de R&I au Lesotho (en anglais) :

TÉLÉCHARGEZ LE RAPPORT DE RECOMMANDATIONS POLITIQUES