Les précédents programmes en bref

Programme ACP pour la Science et la Technologie

(phases I et II ; 2008-2018)
Le programme visait à garantir que les activités de renforcement des capacités scientifiques et technologiques (S&T) dans les pays ACP soient en adéquation avec les priorités de développement socio-économique définies aux niveaux national et régional. Les deux phases ont été financées par les 9ème et 10ème FED, ainsi que par la ligne budgétaire de l’UE pour l’Afrique du Sud, avec des budgets respectifs de 33 et 20,8 millions d’euros.


L’objectif général de la phase I était de soutenir les pays ACP dans la formulation et la mise en œuvre de politiques scientifiques et technologiques pouvant conduire au développement durable et à la réduction de la pauvreté par la croissance économique et l’intégration progressive dans l’économie mondiale. 


Les objectifs de la phase II étaient de combler le fossé scientifique et technologique entre les Etats membres du Groupe ACP et les pays les plus industrialisés ; de renforcer la science, la technologie et l’innovation (STI) dans les pays ACP pour permettre la création, l’actualisation et l’utilisation des connaissances scientifiques ; et d’améliorer l’utilisation des STI comme un moteur essentiel de réduction de la pauvreté, de croissance et de développement socio-économique. Le programme était basé sur la conviction que la science, la technologie et l’innovation (STI) sont des facteurs clefs de réduction de la pauvreté dans les pays ACP. L’application des connaissances acquises en science et technologie peut stimuler l’innovation et permettre de développer des technologies appropriées, qui peuvent être efficacement déployées dans le contexte local des besoins et des ressources.


Alors que la phase I a abordé une multitude de domaines thématiques (soins de santé de qualité, recherche environnementale, énergie, transport, agriculture et agro-industrie, et commerce durable), la phase II s’est focalisée sur « l’accès à l’énergie et l’efficacité énergétique »et « l’agriculture et la sécurité alimentaire ».


Les projets sélectionnés pour un financement dans le cadre des deux phases du programme S&T ACP ont été identifiés par le biais d’appels à propositions ouverts (2008 : 36 projets ; 2012 : 21 projets) visant des réseaux d’institutions scientifiques et d’enseignement supérieur des pays ACP. Dans de nombreux cas, ils ont travaillé en étroite collaboration avec des institutions homologues des pays de l’UE et d’autres acteurs concernés, tels que les autorités publiques et les organisations de la société civile, autour d’un projet commun dans les domaines des STI.  

Programme de recherche pour le développement durable dans les Caraïbes et le Pacifique

(2010-2018)
Le programme(financé par le 10ème FED ; budget de 4,8 millions d’euros) était complémentaire aux autres initiatives ACP et /ou de l’UE tels que EDULINK et ACP S&T et du 7ème programme-cadre de recherche. La prise en compte de la science et de la technologie par les pays des Caraïbes et du Pacifique (C&P) est essentielle pour devenir plus résilients aux effets néfastes des changements climatiques, autonomes, et atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement, en particulier ‘l’éradication de l’extrême pauvreté et de la faim’.

L’objectif de ce programme était de contribuer au développement durable des pays C&P appartenant au groupe des États ACP par la recherche scientifique et technologique, en soutenant des projets de recherche dans les domaines de la « post-récolte et agriculture », « énergie renouvelable et durable », « eau et assainissement » et « changement climatique ».

Les dix projets sélectionnés pour un financement dans le cadre de ce programme ont été identifiés suite à un appel à propositions (2010) portant sur des réseaux d’institutions de recherche des pays C&P travaillant en étroite collaboration autour d’un projet commun, parfois en association avec des institutions homologues de l’UE ou d’autres pays et d’autres acteurs concernés, tels que les autorités publiques et les organisations de la société civile.

Programme de coopération ACP-UE dans l’enseignement supérieur, EDULINK

(2006-2018)
L’objectif général du programme était de favoriser le renforcement des capacités et l’intégration régionale dans l’enseignement supérieur en développant des réseaux institutionnels capables d’améliorer l’efficacité, la gestion et la visibilité des établissements d’enseignement supérieur (EES) des pays ACP et d’assurer leur compétitivité dans l’environnement mondial.

La première phase de ce programme a débuté en 2006 avec le lancement de trois appels à propositions financés dans le cadre du 9ème FED, avec un budget global de 30 millions d’euros. Ces trois appels ont permis de financer 66 projets de subventions auxquels ont participé 210 établissements d’enseignement supérieur des pays ACP et de l’UE. Ces projets ont produit un large éventail de résultats académiques, allant de diplômes à court ou long terme, plusieurs centaines de publications et la formation de milliers d’étudiants et de personnel enseignant des institutions ACP participantes. 

La deuxième phase d’EDULINK a été conçue pour étendre et renforcer ces réalisations et s’est concentrée sur les domaines thématiques “Accès et efficacité énergétiques” et “Agriculture et sécurité alimentaire”. L’appel 2012 a donné lieu à 47 projets de subventions, pour un financement total de 22,5 millions d’euros provenant à la fois du 10ème FED et du budget de l’UE (coopération avec l’Afrique du Sud). 101 établissements d’enseignement supérieur de 43 États ACP et 50 établissements d’enseignement supérieur de 13 pays de l’UE ont participé à ces projets.