Nouvelles

Mission de terrain en Gambie des experts du Mécanisme de soutien aux politiques (MSP)

La visite de terrain représente une étape majeure dans leur mission de 6 mois, dont l’objectif est d’aider le pays à mettre en place et à rendre opérationnel un Fonds national pour l’innovation afin d’exploiter pleinement le potentiel de la recherche et de l’innovation (R&I) comme moteur du développement durable.

 

Au cours de la visite, qui s’est déroulée du 11 au 15 octobre 2021, des entretiens approfondis ont été menés avec un large éventail d’acteurs de la R&I (institutions gouvernementales, secteur privé, incubateurs et start-ups, universités et centres de recherche, partenaires de développement internationaux, OSC), une réunion privée avec l’honorable Badara A. Joof, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche, de la science et de la technologie (MoHERST), ainsi qu’un atelier d’engagement des parties prenantes. Cela a permis aux experts du MSP de recueillir des informations et des points de vue importants de la part des acteurs clés de l’écosystème de la R&I nationale.

Accompagné par l’unité d’assistance technique du Mécanisme de soutien aux politiques (MSP), le groupe international d’experts de haut niveau a travaillé en étroite collaboration avec l’équipe nationale, dirigée par M. Mucktarr M.Y Darboe, directeur STI au ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, des Sciences et de la Technologie (MoHERST) – l’autorité requérante pour ce service du MSP.

Les experts ont rencontré plus de 70 experts et représentants de plus de 20 institutions et organisations, adoptant une approche inclusive et holistique pour une meilleure appropriation et un meilleur impact du service MSP.

L’atelier d’engagement des parties prenantes qui s’est tenu le vendredi 15 octobre à Banjul a rassemblé environ 60 personnes, pour discuter des principales attentes concernant le Fonds pour l’innovation.

Comme l’a mentionné M. Mod A.K Secka, secrétaire permanent du ministère gambien de l’enseignement supérieur, de la recherche, de la science et de la technologie, au cours de cet atelier, “il est urgent de renforcer la demande d’innovation par le développement et la mise en œuvre d’instruments politiques qui encouragent directement les activités d’innovation, y compris les projets d’études de faisabilité technique dans le but d’acquérir des produits, des processus et des services nouveaux ou améliorés conçus pour accroître l’efficacité économique, améliorer le potentiel d’innovation et les niveaux technologiques des industries, améliorer les investissements du secteur privé et renforcer la dynamique des processus innovants”.

 

De gauche à droite, Mr Alessandro Bello (UAT MSP), Dr Almamy Konte (membre du panel d’experts), Mr Ephraim Daka (rapporteur du panel d’experts) and Mr Mucktarr M.Y Darboe ( Directeur STI, MoHERST)

 

À l’issue de cette phase de terrain et de discussions plus approfondies avec l’équipe nationale, les experts du MSP commenceront à rédiger un rapport de recommandations politiques (RRP), fondées sur des données probantes, pour développer le Fonds  national pour l’innovation (avec des conseils étape par étape sur la manière de l’établir et de le gérer efficacement, incluant  les exigences budgétaires et législatives).

La Gambie est le troisième pays à bénéficier du mécanisme de soutien aux politiques, un mécanisme innovant lancé en janvier 2021 par le programme de recherche et d’innovation de l’OEACP.

Pour plus d’informations, veuillez télécharger :

Présentation du service MSP en Gambie

Présentation du panel d’experts